Maison Bioclimatique.

 

Construire des maisons écologiques n’ est pas une idée nouvelle, portant ce n’est pas ce que nous faisons . Nous devons trouver des solutions pratiques pour construire un avenir plus durable. Et pour cela nous devons dans un premier temps regarder l’environnement dans lequel nous construisons notre habitation.

Maison bioclimatique
 
 
 
 
Maison ossature bois bioclimatique

Il est plus logique de construire en harmonie avec l’environnement et de coopérer avec celui-ci plutôt que de se battre contre la nature. Il faut réfléchir à une approche passive qui nécessite moins d’énergie pour faire fonctionner les bâtiments que l’on construit.

Le Centre pour les énergies renouvelables déclare: «La réduction de la consommation d’énergie dans les bâtiments peut être obtenue par des méthodes et des techniques simples, en utilisant une conception du bâtiment approprié. La conception bioclimatique doit être pensée pendant la phase de conception de la maison ou du bâtiment.

La conception Bioclimatique aide à préserver les ressources tout en facilitant l’utilisation du climat local autour d’une habitation et permet de construire une maison (verte) ou un bâtiment qui est passivement durable . Certains des concepts bioclimatiques sont relativement simples et ne demande qu’un peu de logique. L’orientation et l’ombrage du bâtiment en font partis.

Les principaux concepts sont les suivants :

– Exposition de la façade principale au sud pour profiter du soleil pendant la période hivernale. De grands vitrages doivent être installés pour permettre de recueillir l’énergie solaire . Le positionnement des bords inférieurs de toit dont la taille dépend de la latitude du bâtiment doivent protéger du soleil en été pour conserver le bâtiment au frais.

– Il est intéressant de construire à proximité d’arbres à feuilles caduques (arbres qui perdent leurs feuilles chaque année) et qui fourniront de l’ombre en été.

Il est aussi très intéressant de prévoir, soit des matériaux à forte densité, soit des systèmes pour emmagasiner l’énergie et la restituer quand besoin est.

– Un système de ventilation à récupération de chaleur doit être installé. Il comprend un système de VMC( ventilation mécanique contrôlée ) double flux avec un échangeur thermique qui permettra de récupérer les calories avant d’extraire l’air vicié.

– A cela il faudra coupler un puits canadien/provençal pour profiter des calories gratuites de la terre. A 2 mètres de profondeur la température est pratiquement constante. Le puits canadien/provençal permettra d’apporter de l’air frais en été et plus chaud en hivers. Il sera judicieux d’utiliser un puits canadien/provençal à échangeur à eau glycolée qui évitera tout risque sanitaire et en particulier dans les régions ou il y a un risque de radon dans les sols .

– Il conviendra d’utiliser des puits de lumière et les placer stratégiquement en fonction des positions du soleil pour un meilleur éclairage naturel. Les puits de lumière pourront éclairer les couloirs, les salles de bains, les greniers et les autres chambres.

– D’autres caractéristiques telles que la collecte des eaux de pluie, les installations photovoltaïque les chauffes eau solaire, les éoliennes pourront/devront être prévu.

Bien que, la conception bioclimatique se concentre principalement sur la pérennité de l’environnement, elle prend également en considération le confort des habitants .

Avec un peu de d’organisation logistique et un processus de conception bien pensé, la construction d’une maison verte n’a rien à sacrifier au confort d’une maison. Bien au contraire une maison bioclimatique sera beaucoup plus agréable à vivre qu’une maison traditionnelle.

En utilisant les ressources que nous avons autour de nous et en travaillant avec Mère Nature, nous pouvons construire une maison en parfaite harmonise avec son environnement naturel.

googlea840a9a24ee1e310.html